Nous écrire

Transport de chevaux en van : comment s’y prendre ?

Le transport de chevaux est une situation à  laquelle devra faire face tout nouveau propriétaire ou gérant de centre équestre. Si vous en êtes un et cherchez à savoir comment transporter un cheval  à une manifestation, un concours ou  une fête foraine, vous pouvez utiliser un van. Toutefois, vous devez garantir le confort et la sécurité à l’animal durant tout le trajet. Découvrez ici comment vous pourrez y arriver.

Le respect de la législation

Avant d’entreprendre le transport de votre cheval en van,  assurez-vous de respecter la règlementation en vigueur. La loi encadre le transport des chevaux selon que ces derniers soient transportés dans le cadre d’une activité économique (centre équestre) ou non. Retenez que le conducteur du van qui fait voyager les chevaux doit présenter, en cas de contrôle :

  • les livrets et titres de propriété de chaque cheval (avec les vaccinations à jour) ;
  • le permis de conduire adéquat ;
  • un certificat renseignant le lieu de départ, le lieu d’arrivée des chevaux et le motif du transport ;
  • les pièces de véhicule classiques comme les assurances et la carte grise.

Signalons que le permis doit être accompagné d’un CAPTAV (Certificat d’Aptitude Professionnelle au Transport d’Animaux Vivants) en cas de transport facturé. Vous pouvez vous passer du CAPTAV si vous effectuez vous-même le transport de votre propre cheval avec un véhicule qui vous appartient.

Le choix du van

Le  van tracté est l’un des véhicules indiqués pour transporter un à 4 chevaux. Différentes gammes de vans sont disponibles et peuvent convenir aux besoins des particuliers comme des établissements équestres. Vous trouverez par exemple chez des spécialistes, des vans offrant un grand espace  à l’intérieur appelés vans obliques. Selon le nombre de chevaux à transporter, vous pouvez opter pour un véhicule disposant d’un espace de sellerie, idéal pour ranger tout votre matériel.

Si vous avez un centre équestre à Toulouse, rendez-vous dans une société spécialisée dans la vente de van chevaux à Toulouse pour choisir votre véhicule. Vous pouvez opter pour un van sans pont avant conçu pour transporter deux chevaux au maximal. Ce type de van est fait pour offrir un rapport résistance/poids élevé. Les entreprises de vente et de réparation  de van proposent également des modèles équipés de pont avant du côté droit ou gauche. Un tel modèle comporte un système pont-porte, des béquilles stabilisantes… Le choix du van doit être fonction, entre autres, du nombre de chevaux à transporter et de la distance à parcourir.

Les précautions à prendre

Vous devez prendre certaines précautions afin d’assurer un bon voyage à votre ou vos chevaux. Pour l’embarquement, mettez des protections aux membres du cheval. Ensuite, vous devez vous mettre à l’arrière du van et faire face à l’animal. Tenez la longe   de sorte que le cheval se retrouve tout droit face à l’entrée. Par la voix, invitez le cheval à monter dans le van en tirant doucement sur la longe. Une fois le cheval à bord du véhicule, ne l’attachez pas avant de mettre la barre de recul et de fermer hermétiquement la porte arrière.

Pour le transport de plusieurs chevaux, embarquez en premier celui qui a l’habitude de monter dans un véhicule (s’il y en a). Veuillez ne pas mettre un étalon à côté d’une jument pour éviter toute tentative d’accouplement qui créera des secousses pouvant être fatales. Pour rendre le voyage confortable aux chevaux, veillez à la bonne ventilation du van. Ne  couvrez pas trop les animaux afin de leur éviter de souffrir de la chaleur et de transpirer tout au long du voyage. Lors d’un long  voyage, faites des pauses toutes les quatre heures, donnez de l’eau et foin aux chevaux. Enfin, conduisez le véhicule de remorque tout lentement, surtout sur les dos-d’âne et au niveau des ronds-points.

La récupération après le transport

Lorsque vous arrivez à  destination avec votre cheval, accordez-lui un temps de récupération avant de l’amener à participer à la course, à la manifestation, etc. Commencez par retirer toutes les protections de transport. Examinez l’animal et assurez-vous qu’il n’est pas blessé. Puis, faites-le marcher pendant quelques minutes pour permettre à son corps d’éliminer les toxines qui se seraient accumulées au cours du trajet.

Au cas où le cheval aurait transpiré pendant le voyage, faites-lui boire des électrolytes pour compenser ses pertes en sels minéraux. En outre, le stress du voyage pourrait provoquer des troubles digestifs au cheval. Pour éviter tout risque de ce type, vous pouvez lui donner une solution orale spécifique en guise de pansement gastrique.

A propos
Vous avez une idée d'article à nous proposer ? N'hésitez pas à nous écrire afin de nous communiquer vos suggestions. Nous serions ravis d'entamer une collaboration avec vous! Blog sur l'écologie - Blog sur l'environnement - Blog Santé - Blog sportif - Blog Bien-être - Trucs et astuces pour vivre mieux. Création site - Création site pas cher - Les meilleurs livres pour apprendre l'immobilier - Coach en bricolage
Réparation des objets
Thématiques